100-1400 ap J.-C.

467

Kujaku Myoo, l'un des nombreux « Rois de luminescente sagesse » vénérés au Japon, est représenté tenant une grenade pour repousser les mauvais esprits.  

Image : Kujaku Myoo (Mahamayuri), vers le 12e siècle. Source : Tokyo National Museum, Tokyo, Japon, Image : TNM Image Archives, Tirée de : http://Tnmarchives.jp/

609

Les grenades sont largement présentes dans l'art et l'architecture islamiques. Selon la légende, chacun de ces fruits contient un arille descendu tout droit du paradis.

Image : Banquet avec musiciens, folio 33 v. de la Poésie de Hâfez, poète persan né en 1325 environ et mort vers 1390, manuscrit persan de 1554 sur le thème de l'amour : Real biblioteca de lo Escorial. Source : Gianni Dagli Orti / The Art Archive at Art Resource, NY

1238

Fresque de Domenico Ghirlandaio représentant l'Apparition de Saint Grégoire à une jeune mourante, sur laquelle on peut voir une grenade, qui symbolise la promesse de la vie après la mort.

Image : Détail de Saint Grégoire annonçant sa mort à Sainte Fine, 1475. Fresque : Collegiata, San Gimignano, Italie. Mauro Magliani. Source : Alinari / Art Resource, NY

1400

La grenade est un symbole puissant de l'art chrétien. Dans les œuvres de Sandro Botticelli, Raphaël et Filippino Lippi, elle représente la plénitude, l'espoir, la fertilité de l'esprit et la chasteté.

Image : La Madone du Magnificat (La Vierge et l'Enfant entourés de cinq anges) Tableau en tondo, tempera sur bois. Diamètre 118 cm. Vers 1483 : Uffizi, Florence, Italie. Source : Erich Lessing / Art Resource, NY