1400 à aujourd'hui

1492

En pleine reconquête de Grenade et de l'Andalousie, la Reine Isabelle d'Espagne se serait levée, une grenade à la main, et aurait déclaré « C'est graine par graine qu'on mange la grenade » .

Image : Bouteille commémorative en verre, portant les initiales peintes de Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, surplombées d'une couronne et d'une grenade, sur laquelle sont inscrits la date « 1492 » et les mots « Granada » et « America », vers 1592.

1522

Sur de nombreuses peintures, Éléonore de Tolède, épouse du duc de Florence et premier grand-duc de Toscane, est représentée portant une robe au motif de grenade, qui symbolise son rôle de mère.

Image : Portrait d'Éléonore de Tolède et de son fils Giovanni, Agnolo Bronzino, vers 1544. Source : Alinari / Art Resource, NY

1589

Le roi Henri IV de France avait la grenade pour emblème héraldique. Elle symbolisait sa conviction que, tout comme le fruit, un roi devait pouvoir être ferme, quoique bon.

Image : Soupière et son plateau, par l'orfèvre François-Thomas Germain, Château de Versailles et Trianon, 1755.  Source : Réunion des Musées Nationaux / Art Resource, NY

1735

Carl Linnaeus, un botaniste suédois surnommé le « père de la taxonomie moderne » est celui qui donne son nom botanique à la grenade : Punica granatum.

Image : Illustration de Punica (grenade) par Georg Dionysus Ehret, issue de Plantae selectae écrit par Christoph Jacob Trew, Nuremberg, Allemagne, vers 1750-1773, pl. LXXII. Source : The LuEsther T. Mertz Library, NYBG / Art Resource, NY  

1900

Les grenades apparaissent dans les œuvres de mouvements artistiques modernes, tels que le post-impressionnisme, le fauvisme, le cubisme et le surréalisme. Paul Cézanne, Henri Matisse, Pablo Picasso et Salvador Dalí en ont peint dans leurs toiles.

Image : Grenades, Mallorque, John Singer Sargent, 1908. Source : The Bridgeman Art Library, Getty Images.