6000-500 av. J.-C.

6000 av J.-C.

Selon les fouilles ayant mis au jour des éléments datant du début de l'Âge du bronze, les grenades figuraient parmi les premiers fruits à avoir été cultivés.

Image : Tête de la déesse Kubaba, fragment d'un bas-relief en basalte provenant de Karkemish, en Syrie, vers 1050-850 av. J.-C. Source : Gianni Dagli Orti / The Art Archive at Art Resource, NY

800 av. J.-C.

Les grenades ont été largement représentées dans l'art grec au cours de la Période orientalisante, une époque où la culture grecque s'est vue influencée par la Syrie et la Phénicie.

Image : Statue de marbre aux multiples seins en forme de grenade représentant Artémis, déesse de la fertilité, vers le 2e siècle av. J.-C. Source : Alfredo Dagli Orti / The Art Archive at Art Resource, NY

700 av. J.-C.

Les grenades arrivent à Rome en passant par Carthage et sont représentées sur des mosaïques, et plus particulièrement dans la Maison du verger, à Pompéi. Les femmes portent des branches de grenadier entrelacées dans leurs cheveux pour indiquer leur statut marital.

Image : Mosaïque romaine représentant des joueurs de dés dans une pièce décorée de guirlandes de lauriers et de grenades, vers le 3e siècle av. J.-C. Source : © Gilles Mermet / Art Resource, NY

563 av. J.-C.

Dans le bouddhisme, la grenade est l'un des trois fruits bénis et représente l'essence des influences favorables dans l'art.

Image : Assiette en porcelaine représentant les Trois fruits bénis du bouddhisme, vers 1880. Source : Réunion des musées nationaux/Patrice Schmidt/Art Resource, NY